Le président brésilien Michel Temer mis en cause par la justice

Le président brésilien Michel Temer

Contexte

Michel Temer : président du Brésil depuis le 31 août 2016

Successeur de Dilma Rousseff

Accusé de corruption passive le 26 juin 2017

Causes

Mai 2017 : divulgation de vidéos et enregistrements révélant :

L’acceptation par le président de faveurs financières de JBS (géant de la production de protéines animales)

 Pour faire obstruction à la justice dans l’opération « Lava jato »

Le paiement de pots-de-vin pour financer des partis politiques

Conséquences

Demande de mise en examen par le procureur général Rodrigo Janot

Approbation nécessaire par 2/3 des députés pour que le président soit inculpé et paraisse devant la Cour Suprême

Risque de perte du pouvoir par Michel Temer pour une durée allant jusqu’à 180 jours

 

Termes techniques

Corruption passive : lorsque l’acte de corruption est à l’initiative de la personne qui est corrompue

Opération Lava Jato : affaire de corruption et de blanchiment d’argent impliquant la société Petrobras



    Soyez le premier à commenter

    Poster un Commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


    *