Répression contre les homosexuels en Tchétchénie

OZAN KOSE - AFP

Contexte

Ramzan Kadyrov : Président de la Tchétchénie depuis 2007

 Mène une campagne de renaissance des traditions musulmanes, influencée par l’islam radical

Début mars 2017 : la communauté LGBT souhaite organiser des Gay Pride dans des villes du Caucase du Nord

 Hors du territoire tchétchène

Conséquences

Forte répression des autorités tchétchènes

 Usage de la torture dans des “prisons secrètes”

 Au moins 3 morts et une centaine de personnes arrêtées

Réactions

Alerte donnée par Human Right Watch, Amnesty International, Russian LGBT

 Les autorités tchétchènes nient cette répression

 « L’homosexualité n’existe pas ici »

 Pétition pour qu’Emmanuel Macron agisse en « condamnant et sanctionnant la Tchétchénie » (150 000 signatures)

Pression américaine, allemande et française envers Vladimir Poutine

 Enquête russe pour trouver des preuves de la “purge homophobe”

29 mai 2017 : Rencontre entre Macron et Poutine

 Réaffirmation de « faire la vérité complète sur les activités des autorités locales »



 

    Soyez le premier à commenter

    Poster un Commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


    *